Archives de catégorie : Parutions

Parution : Sciences du jeu #5 : Jeux traditionnels et jeux numériques : filiations, croisements, recompositions

Le numéro 5 de Science du Jeu portant sur les jeux traditionnels et les jeux numériques en étudiant leurs filiations, croisements, et recompositions vient de sortir.  Deux articles attirent en particulier notre attention dans nos problématiques de recherche :

Tous les articles ici.

Cahiers de narratologie : Les bifurcations du récit interactif : continuité ou rupture?

Je partage ici une source qui me paraît intéressante : un numéro des cahiers de narratologie sur le récit interactif. Voici le programme :

Vous pouvez trouver les articles ici. Bonne lecture !

Parution RESET n4 : « Les mondes du jeu »

Le numéro 4 de la Revue Reset, dédié aux « Mondes du jeu », coordonné par Vincent Berry et Manouk Borzakian est paru. Vous pouvez le trouvez ici.

ARTICLES

Introduction : Les mondes du jeu

Enrico Gandolfi – The online dream of old ludi
Le rêve en ligne du vieux ludi. L’impact des univers Vassal et OCTGN sur les jeux non digitaux dans le contexte italien

Aymeric Brody – Les joueurs amateurs de poker : une communauté de pratique ?

David Gerber – Le jeu vidéo comme pratique discréditable
Enquête sur les efforts de légitimation ordinaires des joueurs

Fanny Barnabé – Les détournements de jeux vidéo par les joueurs.
Une incarnation du play

Vinciane Zabban – Jouer avec l’échelle du monde : la pratique de World of Warcraft sur un serveur privé

Claire Balleys et Sami Coll – La mise en scène de la vie privée en ligne par les adolescents

Parution : ReSF n° 6 – Pierre Boulle

Illustration : Gabriel Worst, Pierre Boulle, 2012 (détail) ; sur l’encyclopédie Wikipedia, licence CC-BY-SA, URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Boulle#/media/File:Boulle_Cansado.png (consulté le 19 dec. 2015)

Le numéro 6 de ReS Futurae est paru.

Au sommaire : un dossier sur Pierre Boulle (et la science-fiction), deux articles de théorie littéraire en direct de Science Fiction Studies et des comptes rendus d’ouvrages critiques sur la science-fiction.

Dossier Pierre Boulle

Pierre Boulle est l’un des rares exemples d’auteur français ayant publié à la fois de la littérature générale et des récits de science-fiction. Ses récits de science-fiction doivent-ils être interprétés à l’aune de sa production « blanche », ou peut-on s’autoriser la proposition inverse ? La pensée de la science-fiction informe-t-elle, ou insémine-t-elle, l’ensemble de la production de Pierre Boulle ?

Dossier sur le jeu vidéo dans « Agir par la Culture »

Le dernier numéro de la revue « Agir par la Culture » est consacré aux jeux vidéo.

Il est téléchargeable à l’adresse suivante :

http://www.agirparlaculture.be/pdf/apc_43.pdf

2

Sommaire :

Jeu vidéo : Polémiques, enjeux et perspectives

Entretien avec Mathieu Triclot

Réalité : les cas des FPS militaires américains

Entretien avec Fanny Lignon

Etre blanc dans un monde de brutes

Invitation à la découverte

Parution : C. Fischer, A. Debrosse (dir.), Intermédialités

Intermédialités

Textes réunis par Caroline Fischer avec la collaboration d’Anne Debrosse

Société française de littérature générale et comparée, collection « Poétiques comparatistes« 

 *

Tout comme l’intertextualité, née avec la littérature, mais développée en tant que concept dans la deuxième moitié du XXe siècle, l’intermédialité représente une réalité qui a commencé en même temps que la création artistique. Des rapprochements des différentes formes d’art comme le fameux ut pictura poesis horatien, la querelle du paragone ou encore les Interart Studies en tiennent compte. La révolution médiatique des XXe et XXIe siècles avec les nouveaux médias comme support des arts plastiques a accéléré et renforcé ces tendances, et ce n’est certainement pas un hasard si le terme « Intermedia » a été mis en circulation par Dick Higgins, pour donner une base théorique à ces expérimentations inédites, notamment celles de Fluxus.

On trouve de nombreuses définitions pour cerner le phénomène dont « la coprésence de plusieurs médias dans une œuvre d’art » constitue le plus grand dénominateur commun. Le présent volume réunit les réflexions méthodiques et systématiques sur les rapports de la littérature avec d’autres manifestations artistiques de chercheurs français, italiens, portugais et allemands, sans négliger l’impact spécifique des transferts et combinaisons de médias sur la réception.

Contributeurs : Caroline Fischer, Massimo Fusillo, Kirsten von Hagen, Yves Landerouin, Beatrice Nickel, Claude Paul, Irina Rajewsky, Isabel Rio Novo, Célia Vieira, Bernard Vouilloux, Karl Zieger.

SFLGC/Lucie éditions 2015

ISBN : 978-2-35371-879-5 ; 21 €

 *

SOMMAIRE

Intermedia et intermédialité — Caroline FISCHER

Le terme d’intermédialité en ébullition : 25 ans de débat — Irina RAJEWSKY

Intermédialité et interarticité. Une révision critique — Bernard VOUILLOUX

Diffractions intermédiales. L’effet rétroactif de la réception — Massimo FUSILLO

Liebelei d’Arthur Schnitzler et de Max Ophuls : jeu intermédial et questions de réception — Karl ZIEGER

Comment transformer l’autoréflexivité à l’écran : Don Quichotte au miroir des adaptations cinématographiques — Kirsten VON HAGEN

Pour une typologie générale des procédés de transformation intermédiale — Yves LANDEROUIN

Le polylogue des artistes en contexte intermédial — Claude PAUL

Les relations intermédiales dans la poésie sonore — Beatrice NICKEL

L’intermédialité au Portugal : bilan des rencontres scientifiques à l’ISMAI — Célia SOUSA VIEIRA Isabel RIO NOVO

http://www.fabula.org/actualites/intermedialitescollection-poetiques-comparatistestextes-reunis-par-caroline-fischer-avec-la_70752.php

ReSF n° 5 : « Culture visuelle et avant-garde »

resfuturae5-small480Res Futurae, Revue d’études sur la science-fiction, n°5, mai 2015, Dossier “Culture visuelle et avant-garde”, sous la direction de Mehdi Achouche et Samuel Minne

La culture populaire comme l’avant-garde ont suscité des études riches et spécifiques. En faisant dialoguer des spécialistes des deux pôles, ce numéro explore comment, dans les images de la science-fiction, la culture populaire et, à travers l’avant-garde même, toutes les formes d’académisme, même oxymoriques, s’éclairent réciproquement.

Le numéro en ligne est disponible ici : http://resf.revues.org/514

Nous en reproduisons ici le sommaire :

 

 

 

Parution : les « constellations » d’Anne Besson

08341-Constellations

Anne BESSON, Constellations. Des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain, CNRS Éditions, 2015

Univers alternatifs proliférants, jeux de rôle, fan fictions, atlas imaginaires, bibliographies fictives : les indices d’une évolution de notre rapport aux fictions sont partout. Ils participent à la construction d’un imaginaire commun propre à l’Occident post-moderne : le monde est une histoire, l’œuvre est un monde, tout est jeu, hors le jeu lui-même.

Les producteurs et les consommateurs se saisissent de plus en plus des œuvres aimées pour en poursuivre ou en détourner l’intrigue, en incarner les personnages. Si cela n’est pas fondamentalement nouveau, le nombre de ces phénomènes d’expansion et d’appropriation explose avec la démocratisation d’Internet. Usagers, lecteurs, spectateurs, joueurs peuvent devenir créateurs à leur tour, avec un considérable public potentiel. Les œuvres de fiction deviennent des mondes, le monde réel est fictionnalisé. Nous vivons une ère de l’imagination réhabilitée… Anne Besson décrypte pour nous ce nouvel âge de la fiction.

Parution : Les Dieux cachés de la science-fiction française et francophone (1950-2010)

Les actes du colloque international tenu en novembre 2012 à Bordeaux et intitulé Les Dieux cachés de la science-fiction française et francophone : métaphysique, religion, politique ? (1950-2010) (université Michel de Montaigne – Bordeaux 3, E.A. CLARE, 21-23 novembre 2012) viennent d’être publiés dans le numéro 111 d’Eidôlon : Natacha Vas-Deyres, Patrick Bergeron, Patrick Guay, Florence Plet-Nicolas et Danièle André (dir.), Les Dieux cachés de la science-fiction française et francophone (1950-2010), Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, Eidôlon, 111, 2014.

À noter que les vidéos des interventions sont disponibles en ligne sur Youtube.

1er_couv__Dx_cachs_SF_introTélécharger la table des matières

Télécharger l’avant-propos de N. Vas-Deyres et P. Bergeron.

   Héritière de l’anticipation, du merveilleux scientifique et des voyages extraordinaires, la science-fiction française et francophone devait se renouveler profondément  à partir des années 1950, confrontée à des changements sociétaux irrépressibles, à l’irruption de la science-fiction américaine  en France et dans le reste de l’espace francophone. Quelles sont donc les forces sous-jacentes, ces « dieux cachés » qui allaient présider à une créativité singulière dans tous les domaines science-fictionnels ? La politique, la métaphysique et le religieux semblent être les soubassements essentiels d’une science-fiction écrite en français, multipliant des ponts culturels entre littérature, cinéma et bande-dessinée, entre production artistique exigeante et succès populaire. La science-fiction en France est devenue un champ culturel autonome qui subirait de nombreuses évolutions, chaque génération produisant des écrivains à la créativité singulière, dont les réflexions critiques enrichiraient ce domaine de l’imaginaire. Explorant un large spectre de la science-fiction francophone en privilégiant des approches pluridisciplinaires, de Gérard Klein à Pierre Bordage, de l’utopie à la politique, de l’écologie à la révolte, de la poésie au cyberpunk, de Chris Marker à Luc Besson, Des pionniers de l’espérance à Enki Bilal, cet ouvrage ouvre le champ de la recherche universitaire à un domaine inédit et riche, la science-fiction d’expression française des années 1950 à aujourd’hui.

 Ce numéro 111 de la collection Eidôlon est exceptionnel à plus d’un titre :

  • c’est le premier ouvrage universitaire consacré exclusivement à la science-fiction française et francophone. Fruit d’un programme de recherche en partenariat avec des universités canadiennes anglophones et francophones, c’est le premier tome d’une série de deux ouvrages couvrant l’anticipation et la SF des années 1890 à nos jours (Tome 2 prévu en 2015, C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec. 1880-1950)
  • Il est dirigé par 5 chercheurs spécialistes du domaine (Florence Plet-Nicolas et Danièle André) dont deux canadiens (Patrick Bergeron et Patrick Guay) et Natacha Vas-Deyres, qui a obtenu le Grand prix de l’imaginaire catégorie essai en 2013 pour Ces Français qui ont écrit demain. Utopie, anticipation et science-fiction au XXème siècle, Honoré Champion, Paris.
  • Plus de 26 auteurs pour cet ouvrage de référence, dont Gérard Klein, écrivain, critique et directeur de collection chez Robert Laffont de la prestigieuse collection « Ailleurs et demain », Elisabeth Vonarburg, écrivaine québécoise reconnue mondialement pour son œuvre ou encore Marc Atallah, chercheur de l’Université de Lausanne et directeur de la Maison d’Ailleurs à Yverdon (et qui vient d’obtenir le Grand Prix de l’imaginaire 2014 catégorie essai, pour Souvenirs du futur)
  • Cet ouvrage collectif sera candidat au Grand Prix de l’imaginaire, catégorie essai, 2015.

FiXXIon, n°9, 2014 : Fiction et virtualité(s)

La Revue critique de FiXXIon française contemporaine, publiée en ligne, a fait paraître son n°9 intitulé « Fiction et virtualité(s) », dirigé et présenté par Anne Besson et Richard Saint-Gelais.

Le dossier comporte notamment des articles très intéressants sur les littératures de l’imaginaire, par Irène Langlet, Simon Bréan et Olivier Caïra.

Les articles au format PDF sont disponibles sur le site de FiXXIon, par ici.