Le jeu dans le livre : Fantasy in death

Fantasy in Death est un roman policier écrit par Nora Roberts. Bart Minnock, fondateur et figure publique de l’entreprise de jeux vidéo U-Play, est retrouvé mort décapité dans une salle de jeux fermée de l’intérieur. Le lieutenant Eve Dallas, son équipe et son petit-ami, dirigeant d’une autre entreprise de jeux vidéo enquêtent sur le meurtre. Bart est apparemment aimé de tous, mais lorsque le meurtrier s’en prend à un des autres associés en charge de U-Play, l’étau se ressert. Il s’agit d’un des membres fondateur, arrivé après les trois autres qui a développé une technologie intégrée au jeu qui rend les coups et blessures du jeu réels. L’opposition de Bart à la poursuite de cette recherche est la raison qui a poussé Var a lui donner le jeu mortel.

6570085

Le roman représente le jeu vidéo d’abord dans son aspect technologique : la course poursuite à l’amélioration technologique est la toile de fond de l’intrigue, puisque le jeu avec lequel Bart a été tué est un projet qui se pense révolutionnaire et qui était développé dans le plus grand secret. Les jeux doivent être de plus en plus immersifs et réalistes. Le monde du jeu vidéo est alors dépeint comme une compétition acharnée entre les différents développeurs. Les liens forts d’amitié ou d’appartenance à une communauté, s’ils existent parfois, sont avant tout une apparence. Tout comme la plupart des joueurs viennent moins rendre hommage à Bart que profiter des remises effectuées à l’occasion de sa mort lors de la commémoration organisée à U-Play, Var n’est pas réellement l’ami et le partenaire du trio original des créateurs et se retourne contre eux. Le jeu vidéo est représenté comme à la fois un objet autour duquel les passions se déchaînent dans le monde réel et une porte vers un autre univers qui permet d’échapper à cette réalité.  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.